Herpes chez lhomme photo,oral herpes cure lips of,natural ways to cure oral herpes outbreak - PDF Review

admin 24.12.2013

Infections a herpes virus de lenfant et de ladulte immunocompetent : Herpes cutane et muqueux Item 84 Carle Paul Dermatologie, Hopital Purpan, Toulouse. Diagnostic indirect Pour la primoinfection : mise en evidence dune seroconversion a 10 jours dintervalle. CMV et allogreffe Frequence : faible si receveur CMV- 50% si receveur CMV+, reactivation de la latence endogene ds les 50 a 70 j. Cytomegalovirus humain (CMVH) 40 a 60% de la population est infectee (prevalence 30-90%) Pathogene opportuniste majeur en cas d’immunodepression –Sida. HEPATITES Hepatites virales Hepatites medicamenteuses Hepatites alcooliques Hepatites toxiques.
HISTOIRE NATURELLE DE LINFECTION PAR LE VIH Marie Lagrange-Xelot Hopital Mahosot,Vientiane Mai 2008. CLASSIFICATION DES VIH Le VIH, un retrovirus … etape de retrotranscription ARN ADN transcriptase inverse … de la categorie des lentivirus evolution lente. SEMIOLOGIE DE LAPPAREIL RESPIRATOIRE Dr k,BENHARRATS medecine interne EHU ORAN 21 octobre 2013. Bradypnee expiratoire Bradypnee expiratoire : se voit lorsquil y a un obstacle a la sortie de lair par atteinte des bronches de tous calibres, ce qui est realise dans la crise dasthme. La respiration periodique de cheyne- stokes : elle est le temoin dun desordre nerveux central.
La respiration periodique du syndrome de pickwick : cest egalement une irregularite du rythme respiratoire, elle se voit chez certains obeses, elle est alors associee a une somnolence diurne. Cest le satellite de la toux sauf chez les femmes et les enfants au dessous de 12 ans qui toussent sans cracher.
Lexpectoration purulente : faite de pus franc qui provient dun foyer de suppuration pulmonaire (abces du poumon), elle est inodore ou putride (abces a anaerobies). Lexpectoration mucopurulente: frequente cest une expectoration muqueuse melee dilots de pus jaune verdatre.
Lhematemese : est precedee de troubles digestifs et nausees et saccompagne deffort de vomissements, le sang rejete contient des debris alimentaires. Treponema pallidum Agent de la syphilis Spirochete non cultivable Tres mobile visible uniquement au microscope a fond noir. Calymmabacterium granulomatis Petit bacille a Gram negatif ressemblant a Klebsiella Bacterie visualisee a partir dun frottis colore par MGG, LEISHMAN…………. En France Population infectee (3,2% des 19-30 ans) – [71 000 – 203 000] cas Nombre de FIV : 45 000 – Origine tubaire 40% – due a C. Anorectite Aigue: Tenesme, douleur, Pus, diarrhee ulceration(s) ano-genitale Adenite inguinale Lymphogranulomatose venerienne (L1-L3) Actualite Epidemie de LGV rectale en Europe C. Les mycoplasmes uro-genitaux Pouvoir pathogene Femme (hors grossesse)Homme Ureaplasmacommensauxopportunistes non pathogenesUNG si > seuil M. Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique Quelques exemples de maladies bacteriennes : meningite, syphilis, salpingite, lepre, tuberculose, tetanos, cystite.


Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique Partout dans latmosphere Partout sur la peau (flore residente et saprophyte) Dans le tube digestif (intestin et selles) Ou retrouve ton des micro-organismes chez lhomme ?
Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique Dans le sang Dans la vessie (urine) Dans une plaie Dans le cerveau, dans le c?ur, les poumons,… Dans certains appareillages (perfusions, drain et redon, sonde vesicale, broches et protheses orthopedique,…) Ou ne retrouve ton pas de micro-organismes normalement chez lhomme ? Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique - Microbes (bacteries, virus), parasites, champignons Lelement pathogene est la source dinfection.
Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique -La transmission directe ou auto contamination : pas dintermediaire entre le reservoir et lhote. Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique – Site ou le micro-organisme se maintient et se multiplie Reservoirs exogenes – Materiel medical – Ventilation assistee, tetes de pression, endoscopes, et tous les materiels … Locaux – Air : Aspergillus spp.
Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique Ne protegent pas leur porteur des gaz, des vapeurs ou des atmospheres contenant moins d'oxygene ! Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique LAVAGE DES MAINS, meilleure idee : Simple, a l'eau et au savon Savon antiseptique eau solution hydro-alcoolique (si pas de souillures) 1 2 3 Prendre en compte la situation ! Delsaux Jonathan 2011-2012 Ambulancier TMS module 3 formation specifique Pour plus de precaution, ne pas oublier avant bras….
La serologie a peu dinteret en pratique clinique Pour la primoinfection : mise en evidence dune seroconversion a 10 jours dintervalle. Allo ou autogreffe de cellules souches hematopoietiques, de cellules du sang peripherique (+G-CSF) ou de cellules du sang placentaire. Evolution en 10j Aspect de miliaire + aigue Interets du TDM multi barettes: opacites en verre depoli bilaterales et asymetriques, nodules.
SOUS FAMILLE Espece Alpha-herpesvirinae Herpes simplex type 1 HSV-1 Herpes simplex type 2 HSV-2 Varicelle-zona VZV Beta-herpesvirinae. Introduction HHV1 = Virus Herpes simplex type 1 (HSV1) HHV2 = Virus Herpes simplex type 2 (HSV2) HHV3 = Virus de.
DEFINITION: Maladie infectieuse generalement benigne due a une primo-infection par le virus EPSTEIN BARR appartenant.
Generalites Hematologie: etude des maladies du sang, et, par extension, des maladies de la moelle osseuse et des organes hematopoietiques. Hemopathies malignes : repartition Lignee myeloide (lignee granuleuse, blanche ou rouge) –Leucemies aigues –Leucemies. Bradypnee : lorsque la frequence respiratoire diminue respectivement au dessous de 14 chez ladulte et 22 chez lenfant. La bradypnee inspiratoire qui est une dyspnee aigue, saccompagne souvent dun tirage (depression inspiratoire sus-sternale et intercostale). Les fausses dyspnees : Ce sont des dyspnees sans substratum anatomique, ne saccompagnent pas de gene respiratoire. Cest une irregularite du rythme respiratoire qui se caracterise par des cycles respiratoires damplitude croissante devenant bruyants, puis damplitude decroissante aboutissant a une pause complete de quelques secondes (apnee).
Cette respiration periodique sobserve la nuit, elle est faite de la succession de cycles caracterises par une inspiration lente profonde, suivie de mouvement respiratoires courts et rapides et dune apnee expiratoire complete.


La toux humide ou grasse : cest une toux dite productive, elle peut etre accompagnee dune expectoration. La toux quinteuse ou spasmodique : survient par acces ou quintes constituees par une serie de secousses expiratoires entrecoupees dune inspiration profonde. La valeur semiologique de lexpectoration est fondamentale dou limportance de la recueillir dans un verre gradue.
LA VOMIQUE 1.Definition Cest le rejet par la bouche dune collection purulente ayant penetre par effraction dans les voies respiratoires. La vomique nummulaire ou masquee : elle est reduite a de simple crachats purulents repetes et rapproches.
LHEMOPTYSIE 1.Definition Cest le rejet par la bouche, dans un effort de toux de sang provenant des voies aeriennes sous glottiques. Elle est precedee de signes annonciateurs ou prodromes (sensation de chaleur retrosternale, saveur metallique dans la bouche, angoisse), puis lhemoptysie survient accompagnee de dyspnee. Le diagnostic differentiel Il repose sur un interrogatoire minutieux qui permettra deliminer ce qui nest pas une hemoptysie : Hemorragie dorigine buccale ou pharyngee sevacue par simple expulsion sans quil y ait toux. Antigene cible (ELISA, Immunotransfert): desmogleine (constituant des desmosomes et responsable de la cohesion interkeratinocytaire). La respiration de Kusmaul : cest une hyperventilation realisant une respiration reguliere et profonde, egale aux deux temps qui sont separes par une pause (respiration en creneau). On notera : labondance, la couleur, lodeur, la transparence, la consistance, laeration lhoraire.
La vomique est dinstallation brutale ce qui la distingue de lexpectoration qui apparait progressivement. Lepistaxis posterieure : ou le sang coulant sur le larynx peut provoquer un reflexe de toux, il existe en general une epistaxis anterieure associee.
Ulceration : perte de substance plus profonde (derme moyen et profond) avec un risque de cicatrice. Les masques de protection respiratoire ont une duree de conservation limitee (2 a 5 ans suivant le type et le fabricant) et doivent etre stockes dans un endroit sec (verifier la date de peremption). Cette expectoration traduit lhypersecretion de mucus bronchique non accompagnee dinfection. Elle survient brutalement sans avertissement, une brusque quinte de toux est suivie du rejet dune grande quantite de sang qui coule a flots. Chancre : erosion ou ulceration infectieuse provoquee par la penetration dun microbe specifique (treponeme, bacille de Ducrey).



How to save energy at home canada bc
Herbal medicine and blood pressure
Save on energy logo ai
  • RUSLAN_666, 24.12.2013 at 12:39:49
    Than 500 million folks worldwide have but assists.
  • dracon, 24.12.2013 at 19:19:20
    When the preliminary signs for.
  • undergraund, 24.12.2013 at 12:45:31
    Herpes typically looks like bug bites enough money preventing disappear, antiviral medicine.