Depuis la sortie des MacBook Air 11 et 13 pouces en 2010, on se demandait quand Apple allait basculer sa gamme MacBook Pro vers les technologies utilisees par ses ultra portables : memoire flash pour le stockage et abandon du lecteur optique. Debarrasse de tous les composants et ports pouvant ajouter de l'epaisseur, le MacBook Pro 15 pouces doit tout de meme composer avec des contraintes qui n'affectent pas le MacBook Air, comme la necessite de disposer d'une batterie volumineuse et la presence d'un GPU dedie.
L'absence de disque optique et de disque dur n'explique pas seul cette perte de poids : Apple en a egalement profite pour debarrasser definitivement le MacBook Pro de l'encombrante vitre qui recouvrait l'ecran. On termine par le slot SDXC, toujours present, et qui constitue desormais l'ouverture la plus large presente sur la coque ! Comme toute la nouvelle gamme de portables d'Apple, le MacBook Pro Retina est base sur la nouvelle generation de processeurs Intel, Ivy Bridge, graves en 22 nm. La partie graphique, comme sur tous les MacBook Pro 15 pouces, est hybride : on trouve bien sur le c?ur graphique HD 4000 integre d'Intel, qui equipe les processeurs Ivy Bridge. Voilà qui rompt definitivement avec une tradition des MacBook Pro, qui restaient les seuls portables dans la gamme d'Apple permettant le changement du support de stockage. En revanche, Apple fait de gros progres sur la connectique puisque, Ivy Bridge oblige, ses portables gerent desormais l'USB 3. Pas de gros changement en ce qui concerne le son, toujours assure par deux enceintes situees de chaque cote du clavier. En fait, chez Apple, le Retina Display ne signifie pas tant une certaine densite de pixels, mais un doublement de la resolution par rapport au modele de reference precedent, tout en gardant la meme diagonale d'ecran. Sur le MacBook Pro Retina, Apple se base cette fois-ci sur la definition de base du MacBook Pro 15 pouces : 1440x900 pixels, qui deviennent 2880x1800 pixels.
Et là, evidemment, la question qui se pose est de savoir comment le MacBook Pro Retina gere differentes resolutions d'ecran. D'autres applications s'en sortent un peu mieux, reussissant au moins à afficher correctement le texte et les boutons standard de Mac OS X.
On imagine que les editeurs pour lesquels le MBP 15 pouces represente une cible interessante franchiront le pas, mais en l'etat, ce portable haut de gamme attirera-t-il suffisamment d'utilisateurs pour motiver un effort d'adaptation aussi large qu'un nouvel iPad ou un iPhone peut entrainer ? Afin d'evaluer les performances du nouveau MacBook Pro, nous le soumettons d'abord à une batterie de tests synthetiques sous Mac OS X. On commence avec le traditionnel GeekBench, qui effectue des tests sur le processeur et la memoire vive, pour tirer un score global.
Sur ce test, le MBP Retina fait un tout petit peu moins bien que l'iMac Core i7 3,4 GHz, mais depasse tout de meme largement le MacBook Pro 15 pouces Core i7 2,2 GHz que nous avions teste l'annee derniere.
Le Photoshop Benchmark v3 de DriverHeaven, execute une batterie de filtres sur une image de 7000x5443 pixels. Terminons cette sequence de tests sous Mac OS X avec Quickbench, un composant de la suite SpeedTools, que nous utilisons pour mesurer les performances du support de stockage. En plus des performances sous Mac OS X, certains utilisateurs souhaiteront sans aucun doute installer Windows 7 via Boot Camp.
On commence avec 3D Mark Vantage et ses deux scenes 3D, puisque nous testons ici uniquement le GPU.
Pas de surprise sur ce test : le MacBook Pro Retina fait nettement mieux que son predecesseur, qui etait equipe d'une AMD Radeon 6750M.
Meme avec ce choix, le portable bat à plate couture son predecesseur, sachant qu'il s'agissait du modele haut de gamme en 15 pouces. Nous avons ensuite realise un second test, cette fois-ci avec des parametres utilises pour notre test du Acer M3, un ultrabook 15,6 pouces equipe d'un Geforce GT 640M. Copie repetee d'un dossier de petits fichiers d'environ 500 Mo, au total, du portable vers une cle USB jusqu'à extinction de la batterie. Apple annonce une autonomie semblable à celle de la precedente gamme, meme avec l'ecran Retina de cette nouvelle generation de MacBook Pro. Afin de mesurer la consommation du portable, nous branchons celui-ci sur un Wattmetre, batterie chargee, et effectuons deux mesures. La consommation reste dans la moyenne de ce que nous avions constate sur le modele precedent, si on considere la consommation superieure de l'ecran : 20 Watts mesures au repos, et une pointe de 96 watts en charge, soit entre 10 et 20 watts d'ecart.
Reste que malgre ces interrogations, le MacBook Pro Retina est une machine particulierement seduisante.
En tant que fleuron de la gamme portable d'Apple, le MacBook Pro Retina remplit donc son contrat. The price drop of the latest iteration of retina MacBook Pros means the MacBook Airs have new competitors abutting their top-tier models. I come at this review as someone who has not upgraded her computer in almost exactly three and a half years. I ended up selecting the mid-range 13-inch retina MacBook Pro, as the top-tier option comes with an unavoidable $300 bump to a 512GB drive (and an improved processor). The only upgrade I took for my Pro was for the RAM—to 16GB from the stock 8GB, because a healthy portion of my job involves photo and video editing.
The slightness of the MacBook Air’s design and uneven weight distribution may affect this perception a little.


Like its larger 15-inch brother, the retina MacBook Pro has a full-size HDMI port, two USB 3.0 ports, an SD card reader, two Thunderbolt ports, a headphone jack, and a port for the power cable.
Most of the keyboards Apple now makes are near-identical in design, but I do notice that key travel on the MacBook Air is a little shallower than on the retina MacBook Pro. This isn't a point of comparison but something that seems worth noting: almost as soon as I brought the Air and Pro into the same house, they began a power struggle over the Wi-Fi connection. One of the reasons I originally made the jump from the original MacBook to the MacBook Pro line was the speakers. The material on this site may not be reproduced, distributed, transmitted, cached or otherwise used, except with the prior written permission of Conde Nast. I am happy to say that after nearly eight months of running this website, dedicated to Apple's transition from PowerPC to the Intel architecture, I finally have an Intel-based Mac of my own.
Of course, I chronicled the unpacking with a series of photos, presented here in fairly high resolution 1280x960.
Hardwareluxx Preisvergleich, © Copyright 1998-2016 HWI Group, Alle Rechte vorbehalten. Exit donc le lecteur optique et le disque dur au profit de la memoire flash, mais aussi l'Ethernet, ainsi que toute possibilite d'extension. Apple a donc opte pour un compromis : le MacBook Pro nouvelle generation ne dispose pas de la finesse de l'avant d'un MacBook Air, mais reprend en fait les formes de son predecesseur, en moins epais. Apple affirme qu'il est à peine plus epais que l'arriere d'un MacBook Air 13 pouces, et c'est ce que l'on verifie dans les faits. Celui-ci est toujours glossy, mais le panneau est desormais nettement plus fin et renfonce. Logiquement, ce sont les ports les plus encombrants qui en font les frais : le Firewire 800 et l'Ethernet. Afin de disposer d'une bordure la plus fine possible, Apple a en effet opte pour une version plus compacte de son connecteur, que l'on retrouve egalement sur tous les nouveaux MacBook Pro et MacBook Air. Sur les MacBook Pro Retina, c'est plus precisement un Core i7 3615QM, cadence à 2,3 GHz, qui est utilise sur le modele de base. Comme souvent, la segmentation d'Apple nous irritera : pourquoi ne pas proposer d'options de processeur sur le premier modele ?
Celui-ci apporte notamment un plus grand nombre d'unites d'execution (16 contre 12 sur le HD 3000), et une compatibilite DirectX11, qui n'aura pas grand interet ici, puisque sous Windows, en mode Boot Camp, l'utilisation de la puce graphique dediee est forcee. C'est donc un GeForce GT 650M qui anime le portable, avec comme d'habitude une bascule geree de maniere automatique par Mac OS X, selon les applications utilisees. Tout d'abord en ce qui concerne le stockage, puisqu'un des changements majeurs de ce nouveau MacBook Pro Retina est l'abandon total du disque dur et du lecteur optique au profit de la memoire Flash.
On gagne evidemment en finesse mais on perd nettement en evolutivite, d'autant plus que la memoire vive fait egalement les frais de cette politique.
Le son delivre est clair, mais tire un peu trop vers les aigus, meme si les basses ne sont pas totalement absentes. On ne s'etendra pas sur les pales asymetriques des deux ventilateurs dont Apple semble tres fier, mais on notera l'apparition de nouvelles grilles d'aeration sur les cotes de la coque, en plus de la grille disposee sous la charniere de l'ecran. Tout a donc l'air plus fin, mais pas moins lisible, puisque les elements conservent les memes proportions.
Il faudra attendre pour s'en convaincre, meme s'il est evidemment trop tot pour tirer des conclusions hatives, l'annonce du MBP Retina ayant du prendre la plupart des developpeurs par surprise. Le test est realise en 1600x900, qui n'est pas la resolution native du MacBook Pro, mais celle qui se rapproche le plus du 1440x900 du modele precedent (qu'il est impossible à obtenir via les parametres de Windows). Nous avons donc eu recours à la resolution native du M3, 1366x768, et effectue le test en Ultra High avec antialiasing 8x active. Et c'est effectivement ce que nous verifions, puisque le portable tient 4h42, soit 12 minutes de plus que ce que nous avions mesure sur le precedent modele 15" haut de gamme.
Bien entendu on imagine que les mises à jour arriveront au fil de l'eau, mais les editeurs ne vont-ils pas attendre au contraire que le Retina se generalise sur des modeles plus grand public comme le MacBook Air ou l'iMac ? Neanmoins, son prix tres eleve et son ecosysteme logiciel pas encore adapte devront peser lourd dans la balance, et l'acheter des aujourd'hui represente un certain pari. My laptop before this was a “mid-2010” 15-inch MacBook Pro that recently took as many as 10 precious seconds opening the System Preferences menu while having fainting spells over simple GIFs. For that amount of money, I decided it would be better to beef up my home storage situation and try to carry less material around on the computer itself. These tasks are already fiddly and moderately enraging enough without a beach ball cropping up for a few seconds after every action. I expected this weight difference to be barely noticeable when spread over the whole body of a computer, but the relative heft is easy to feel in the retina MacBook Pro. But stacked on top of each other and standing side by side, the Macbook Pro is actually more compact in length and width while sitting lower to the ground than the Air is. I will cop to being someone who is less affected by this feature, or at least, I don’t melt into a wailing puddle when I meet a 1366x768 screen.


Eventually the Air established dominance and blocked the Pro entirely, unless I put the Air to sleep.
There's more power, and videos and music sounded less like they were taking place in an Altoids tin.
Bref, c'est tres fin, mais l'epaisseur plus homogene que sur un MacBook Air donne l'impression d'un portable plus epais. L'abandon du panneau en verre a une autre consequence positive : les reflets se voient nettement diminues, meme s'ils sont toujours presents en pleine lumiere.
Ce nouveau MagSafe est donc incompatible avec les adaptateurs secteurs des anciens modeles, et necessite l'ajout d'un convertisseur Magsafe vers Magsafe 2. Comme sur ses MacBook Air, Apple n'a pas opte pour un SSD amovible mais bien pour des puces memoire. 8 Go sont proposes en standard, avec une option de 16 Go sur l'Apple Store, une premiere pour un MacBook, mais une fois son choix arrete, il faudra s'en contenter. En revanche, en ce qui concerne l'enregistrement, on dispose desormais de deux micros, le second etant destine à la suppression des bruits ambiants. Les icones du dock, la barre de menus, les boutons des fenetres, les polices evidemment, tout est d'une finesse jamais vue sur un ecran d'ordinateur, tout simplement. Dans Final Cut Pro X, on peut tout simplement travailler sur une previsualisation en Full HD !
Le test est multithreade : en plus de la frequence, le nombre de c?urs logiques et physiques influe donc egalement sur le resultat.
Le test Standard est realise sur des fichiers entre 4 et 1024 Ko, le test Large sur des fichiers entre 2 et 10 Mo et le test Extended sur des fichiers entre 20 et 100 Mo. C'est nettement mieux que les MacBook Air de 2011 et equivalent aux MacBook Air 2012 qui beneficient des memes ameliorations. Le premier est realise avec les memes parametres que sur le MacBook Pro 15" 2011, c'est à dire en niveau de detail High et sans antialiasing.
In this review, I’m holding the Pro up against a 2013 MacBook Air with an i7 processor at nearly the same price point.
I never liked this march of key wells toward being almost nonexistent, and I don’t really like the flat tactile feel of the MacBook Air keyboard. The disparity in volume and quality between consumer and pro Apple laptops is less than it once was.
Mais pas besoin d'une loupe pour lire les caracteres puisqu'Apple a modifie Mac OS X de maniere à optimiser le systeme, ainsi que ses applications, pour en tirer le meilleur parti. Nouveaute fort appreciable egalement : un port HDMI fait enfin son apparition sur un MacBook Pro ! On notera tout Le Thunderbolt est bien entendu toujours de la partie, avec 2 ports comme nous l'avons evoque plus haut. La webcam n'a pas bouge : il s'agit toujours d'une camera Facetime HD, capable d'enregistrer de la video en 720p, et produisant des images assez satisfaisantes pour ce qui est du rendu des couleurs, mais pas franchement extraordinaires en ce qui concerne leur precision.
Le terme a ete introduit avec la sortie de l'iPhone 4, pour definir un ecran dont la densite de pixels est superieure à ce que l'?il humain serait capable de distinguer. Aperture et iPhoto beneficient evidemment du gain en resolution, qui permet de voir beaucoup plus de contenu en pleine taille. En assurant ses arrieres, la firme de Cupertino peut donc se permettre de sortir ce nouveau fleuron en faisant table rase du passe.
On perd certes le port Ethernet, ce qui en froissera plus d'un, mais on gagne un port Thunderbolt (qui peut enfin beneficier d'adaptateurs Gigabit Ethernet et Firewire 800 !), une sortie HDMI et des ports USB 3.0.
During photo editing, it’s now extremely evident which of my pictures are really, really sharp and which are just slightly, maddeningly blurry. While the Air can get decently loud, it was slightly cracklier and tinnier at the highest volume levels.
A l'interieur, le processeur passe à Ivy Bridge, tandis que la partie graphique revient du cote de NVIDIA !
Les utilisateurs souhaitant un ecran vraiment garanti sans reflets devront donc rester sur le modele classique. Le texte est correctement rendu, et certains controles standards de Mac OS X aussi, mais pas les autres icones de l'application.
Et au-delà du gain en finesse obtenu par la suppression du disque dur et du lecteur optique, l'un des changements les plus oses, voire perilleux, est de rompre avec la tradition d'evolutivite des MacBook Pro.
If you happen to be using my same Netgear router, this is an apparent incompatibility worth looking out for.



Video editing wedding
Pro video player mac keygen
Advertising video software linux
Good screen video capture software free


Comments to «Macbook pro for video editing 2014»

  1. Aynura Says:
    Has moved its bestselling software goods to , which extends the enjoyment.
  2. Britni Says:
    Video clips, but make the editing media Player if you are tired.
  3. HEYATQISA_DEYMEZQIZA Says:
    Compared to 2d, however the standard algorithm on which when.