According to Tinyu Cheng, Taiwan, it was an inspiring talk, which connected the physical aspect of Hatha Yoga with the subtle layers of Pranamaya kosha and meditation.
The post lunch session involved a detailed presentation by DMT and SRSG team, which involved the activities of the Publications team, facilities, Mandala office, Gurukulam and the MRI Lab.
In the evening, there was a rousing performance of Sufi-based Kathak dance by Astha Dixit where the dancer blended the mysticism of Sufism with the classicism of Kathak to evolve a new kind of dance, Sufi Kathak. De nombreuses traditions attribuent l’origine de l’univers et la genese du monde manifeste au Verbe de Dieu : la Conscience supreme, immobile et figee dans une eternite sans espace, profera le Verbe createur issu d’elle-meme sous une mysterieuse impulsion surgie d’outre temps.
Ce son primordial, exhale dans un souffle divin, precipita l’Infini dans le temps et l’espace, donnant naissance a la matiere meme des trois mondes, en commencant par la plus subtile jusqu’a la plus dense . La Bible et les Upanisads hindous se rejoignent a l’instant de la creation de l’univers manifeste en accordant l’acte createur au son divin, au Verbe, dont la vibration profonde assure la cohesion des particules elementaires et transforme l’energie latente en matiere, en mouvement et en vie. Selon cette novelle approche, chaque particule est une corde qui produit sa propre musique en meme temps que les autres particules. L’Inde antique avait aussi entendu ce son primordial, le Verbe de Dieu a l’?uvre dans la genese permanente du cosmos : c’est le celebre son " OM -AUM ", chante par tous les yogis de l’Inde et du Tibet, qui introduit la recitation de presque tous les mantras bouddhistes et hindous. D’une simple vibration , d’une onde acoustique primordiale, va naitre l’ensemble du monde manifeste  qui s’en nourrit et se maintient en equilibre, porte sur le fil de cette onde cosmique jusqu'a ce qu’elle s’immerge dans l’infini et qu’elle retourne a sa source, au terme d’une respiration de Brahma… Or nous, etres humains, somme composes de matiere impregnee de cette vibration de Vie issue du souffle et du Verbe Divin , nous sommes une note particuliere dans la symphonie de l’univers et notre conscience individuelle s’inscrit sur les harmoniques d’un chant cosmique . Mais l’homme a oublie ses origines et n’entend plus la douce vibration de vie qui le porte et le relie au souffle de Dieu.
En frappant sur des troncs creux, il redecouvrit la pulsation rythmee qui sous tend la vie et il pris plaisir a se couler dans le rythme des origines, accompagne du son aigre des flutes de roseau et des chants incantatoires qui lui montaient spontanement de la gorge.
Le chamane se coule alors dans la danse, porte par une vibration qui le depasse et entre dans des etats de conscience modifies ; extrait hors de son enveloppe identitaire habituelle, il se laisse porter par l’incantation, voit s’ouvrir des portes improbables et s’envole vers l’extase d’une communion secrete en s’unissant au rythme sacre de l’Univers, aux vibrations de l’arbre, de l’oiseau, de l’ours ou du grand cerf. C’est ainsi que le chant et la musique sacree sont devenus les instruments privilegies de la pratique de toutes les religions, qu’elles soient animistes ou monotheistes.
Si la magie du son n’echappa pas aux pretres et aux inities elle est aussi l’outil, voir l’arme, des sorciers et des magiciens pour lesquels les vibrations sonores associees a la puissance de la pensee ont un reel pouvoir sur la matiere, sur le temps et sur autrui.
En Inde , la tradition rapporte que le sanskrit, langue sacree de l’Hindouisme, fut revele aux antiques rishis, hommes de sagesse et de connaissance. Les antiques hymnes vediques, issus de la prehistoire indienne, exercaient leur pouvoir spirituel non pas a travers leur contenu litteraire mais grace aux vibrations sonores des syllabes correctement chantees par des pretres inities : les brahmanes. Dans certaines ecoles de yoga tantriques, il n’est pas demande a l’adepte de comprendre le sens des mantras que son maitre lui enseigne, mais de les exprimer avec l’intonation juste ; car le pouvoir reside dans les sons, non dans les mots. Les noms divins se sont impregnes de la qualite de conscience et d’amour de ceux qui les ont prononces ; Ils sont devenu un pouvoir independant dans lequel l’adepte va puiser pour nourrir son chemin de devotion et d’eveil. La langue hebraique possede la meme puissance spirituelle, c’ est pourquoi ses lettres sont sacrees et sont utilisees tant en priere qu’en magie ; l’hebreu est une des langues renfermant le pouvoir du Verbe.
Mais le Nom divin n’est pas un instrument d’eveil a usage personnel, mais une porte sacree par laquelle il nous faut accepter de passer, au risque de s’oublier et d’ y abandonner notre identite illusoire. Issu des Tantras traditionnels, le Mantra-yoga est une pratique spirituelle utilisant les sons sacres.
La discipline du Mantra-Yoga diffusee au XXeme siecle par Mishra Ramamurti acquiert une base scientifique et un esprit fonctionnel etrangers aux chants devotionnels comme les bhajans et les kirtans.
Le chant mantrique peut operer un veritable nettoyage de l’inconscient prelude une therapie de nos trefonds et a une liberation interieure.
Les vibrations sonores vont aussi agir sur les cellules meme du corps, effectuant un veritable massage energetique, car la matiere peut etre comprise comme des combinaisons variees de longueur d’ondes vibratoires. Une autre approche du chant religieux est enseignee en Inde qui implique une attitude devotionnelle (Bhakti) a l’encontre du destinataire, c’est-a-dire du dieu choisi comme support de sa devotion.
Dans ce cas il s’agit plus d’une attitude interieure dans la pratique du chant que d’une utilisation codifiee des son en eux meme. Le bouddhisme etant issu des traditions de l’inde, la pratique des mantras fut adopte des sa naissance sur les bords du Gange. Padmasambhava, Guru Rimpoche, etait un shivaiste et il en arbore toujours le trident dans l’iconographie traditionnelle.
Dans la grande gompa de Rumtek, au Sikkim, les moines de l’ecole Kagyug-pa du Karmapa pratiquent un chant harmonique reposant sur une profonde connaissance des effets du son sur la conscience.
La celebre ceremonie de la Coiffe Noire, arboree par le Karmapa, s’accompagne d’un jeu de trompes tibetaines particulierement puissant conferant aux participant une curieuse experience visuelle d’un Karmapa nimbe de lumiere. Au Tibet, le mantra le plus sacre, associe a la compassion de Chenrezi, est « Om Mani Padme Hum », ou l’on retrouve le mantra-racine commun aux mantras Hindous :  " OM - AUM ". Sans doute sous l’influence de la Bhakti de l’Inde, l’Islam iranien et afghan a explore le pouvoir du chant devotionnel. Les hommes assis en un large cercle commencaient a chanter les sourates sacrees, fondement de l’Islam. La pratique du Zikr peut durer toute la nuit jusqu’a la transe extatique du groupe de recitants.
Malheureusement la plus part des grands maitres soufi disparurent de l’Afghanistan au cours de la periode sovietique, et il difficile de savoir si la pratique traditionnelle du Zikr a perdure au cours des annees troubles qui suivirent. Les hymnes et les harmonies celestes sont le langage des anges, entierement occupes a chanter la Gloire de Dieu.


Le monde chretien, tant catholique qu’orthodoxe, pratique le chant sacre sous la forme de cantiques et d’hymnes ; la liturgie utilise, comme en Orient, les sonorites de cuivre et de bronze, sans toutefois provoquer d’effets profond dans l’inconscient des fideles. Par contre l’atmosphere musicale des chants orthodoxes opere un travail vibratoire dans les fondements energetiques du corps ; les chants des popes vont agir aussi sur les chakras de l’abdomen et du bas ventre, soulevant l’ensemble de la creature vers son Seigneur, sans omettre ses aspects les plus vitaux. Sans doute faudrait-il etre aussi vigilant quant a notre nourriture musicale et sonore qu’au sujet de la qualite de nos aliments ou de l’air que l’on respire. En definitive, le but ultime de toute musique, de tout chant sacre, est le retour au silence interieur afin que se revele la plenitude de l’Etre dans toute sa lumiere. Search results will be displayed in a new browser window Be patient, the search widget may be a little slow. Simple Instructions for Meditation:Here is a simple tutorial and a simple mantra for a meditation technique. Sufi mysticism was incorporated in the movements in her performances that are reminiscent of the meditative practices of the whirling dervishes. It electrified even the one that watched, grew meditational and the observer became still within.
Nous sommes composes de cela : la grande vibration ondulatoire des origines est le substrat meme de notre existence et le support de notre conscience. A l’echelle du cosmos, selon Ervin Lazlo, des etoiles et des galaxies entieres vibrent a l’unisson, tout comme le fait en somme l’univers entier ; le defit des scientifiques consiste a decouvrir l’equation permettant de decoder la musique universelle qui constitue l’harmonie la plus vaste et la plus fondamentale de l’univers. Nous nous sommes alienes a une fausse idee de nous-memes et nous demeurons prisonniers de nos identites virtuelles qui nous coupent de l’Harmonie universelle ; nous nous sentons deracines, prives de la source de vie et chasses du Paradis…Depuis l’aube des ages de l’humanite, par tous les moyens, nous tentons desesperement de nous raccorder a cette divine partition afin de retrouver notre plenitude d’etre et notre place dans l’hymne a la Vie, issu des origines.
Les peres de nos peres utiliserent cette decouverte essentielle comme une porte vers les autres mondes et les spheres invisibles dont ils se sentaient exclus. Ils etaient des etres privilegies qui connaissaient les portes secretes et en possedaient les cles.
Le chamane reintegre son unite avec le Monde et il y puise une connaissance nouvelle, des energies inconnues, des pouvoirs de guerison, des messages et des enseignements issus des plantes ou des hotes de mondes paralleles.
Aucun rituel ne saurait se priver d’un univers harmonique et d’instrument musicaux ; la  musique est l’art sacre par excellence.
Les hymnes religieux firent resonner les salles des temples et les voutes des cathedrales ; l’appel des fideles vers les divinites etait chants et tintements des cloches de bronze, grandes orgues ou trompes de cuivre. Lorsqu’ils s’enrobent de la douceur de la devotion, les hymnes permettent l’union de l’Etre, l’hote sacre du c?ur, a son essence qui est pur amour. Ce don des dieux offrait aux mortels les sons d’un langage divin et l’alphabet sanskrit serait le reflet des harmonies celestes. Dans l’antiquite de l’Inde, le brahmane etait celui qui possedait le Pouvoir du Verbe et qui, par l’exercice du Son Sacre, permettait la communication entre le monde manifeste, celui des hommes, et le monde invisible regit par l’Absolu, le Brahman. Les mantras renferment des syllabes sacrees correspondant aux differents noms de Dieu : Rama, Shiva, Krisna, etc…La magie des mantras divins reside dans la puissance energetique de ces noms sanskrit car ils sont charges de la ferveur et de la devotion de milliards de fideles qui les ont chantes depuis plusieurs millenaires.
Le nom de Dieu est ainsi charge d’energie spirituelle et celui qui le prononce communique avec son contenu. Ses differentes ecoles se sont rependues dans toute l’Asie et elles ont la particularite d’utiliser l’alliance du son, du souffle et de la conscience pour briser les structures mentales des recitants.
L’action du son sur ces centres subtils entraine des modifications dans leurs frequences vibratoires et ouvre leurs possibilites energetiques souvent entravees par le contenu de notre inconscient. Le mantra yogi experimente alors le silence mental, une paix profonde et la joie de l’Etre.
Les yogis de l’Inde affirment que l’energie qui fait mouvoir les atomes et les planetes est le son. Les noms de Dieu chantes lors d’un bhajan sont le combustible sacre permettant d’allumer le feu de l’amour divin dans le c?ur du devot qui s’abandonne, a travers le chant et les harmonies musicales, a la divinite de son choix.
Lavoie de la devotion, a travers la pratique des bhajans et des kirtans (plus rythmes et pouvant conduire jusqu’a la transe) reside dans le secret de l’offrande de soi a Dieu ; le depassement, voire la disparition du sens de l’ego qui en resulte, devoile la presence divine qui attend au coeur de l’Etre le retour de sa creature. Le Tibet adopta l’ecole Mahayana qui avait choisi d’incorporer au message du Bouddha nombre de traditions religieuses anterieures ; c’est ainsi que les enseignements et la symbolique shivaiste vinrent impregner le bouddhisme du Tibet. Les tantras, les pratiques de meditations et de yoga ainsi que celles des kirtans et des mantras composent la chair meme du bouddhisme tibetain,notamment au sein des ecoles tantriques Kagyug-pa. Le chant des lamas developpe d’etranges harmonique dans lesquelles le mental se perd et s’immobilise ; les sons surgissent du plus profond de l’abdomen dans un mode grave comme pour en remuer les sombres recoins et les porter a la lumiere lorsque le chant se developpe en vibrations harmoniques en mode aigu. Un rituel tibetain est une reelle experience de l’action des vibrations sonores sur la transformation de la conscience. En Afghanistan le Zikr etait pratique par les congregations soufi autour de leur maitre, le Pir.
Notre corps physique vibre sous l’influence des ondes sonores qui le traversent, mais aussi nos corps energetiques et subtils qui le sous-tendent. It is very similar to the Transcendental Meditation technique, and if you have a different mantra that you'd like to use, feel free to do so.The instruction is from the book Deep Meditation by Yogani. Une profonde nostalgie des origines les poussa a reintegrer la grande pulsation de vie, a se couler dans le chant du Monde , les rythmes cosmiques et saisonniers, les mondes invisibles ou resident l’ esprit des ancetres, les forces cachees qui president a la vie. Ils ont transmis jusqu’a nos jours, au sein de tres nombreuses cultures, l’art d’entrer en communication avec les mondes invisibles et les forces de la Nature.


Le chamane sait se relier a l’Esprit Universel et a ses manifestations les plus cachees ; dans l’extase de la fusion, il a invente la Religion sur les ailes du son rythme.
La religion etant l’art de se relier au Divin, le fil  d’or permettant a la conscience humaine de reintegrer le plan cosmique demeure, sur l’ensemble de la planete, l’utilisation et l’expression des harmonies musicales sous toutes leurs formes. Le legislateur mythique Manu fut le premier a parler du pouvoir des mantras, ces nom divins sont toujours recites et chantes par les brahmanes lors des rituels au sein des temples.
Les incantations et les hymnes vediques avaient pour fonction essentielle d’appeler l’harmonie celeste sur le monde terrestre. Ils sont inscrits dans les annales akashiques, l’inconscient collectif de l’humanite, comme sur un puissant disque dur, il suffit de se connecter sur ce programme pour en recevoir la vibration particuliere. Il a transmit son art a un disciple occidental : Muz Murray, Ramana Baba qui anima des seminaires de Mantra Yoga dans toute l’Europe. C’est ainsi que le pratiquant verra surgir des meandres de son inconscient des emotions refoulees depuis l’enfance, ou meme issues de vies anterieures. La tradition sanskrite accorde a la vibration qui soutient l’univers le son « OM - AUM », totalite des vibrations sonores du microcosme et du macrocosme. Il s’agit alors d’une veritable declaration d’amour dans un mouvement d’offrande de soi a l’Infini, qu’il soit dieu ou deesse. A cela s’ajoute l’atmosphere particuliere creee par le jeu des cymbales, des trompes et des cloches, parachevant le travail de basculement de la conscience dans d’autres modes de fonctionnement, appelant le vide mental et l’entree dans la Claire lumiere. Le balancement des corps et le rythme de la sourate sainte portaient les ames vers leur source qui, selon le Coran, est plus pres d’eux meme que leur propre veine jugulaire : Allah. The book is a quick and easy read, a slim 100-page book in pretty big type-and at a little under ten bucks, ita€™s also a bargain. L’utilisation des vibrations rythmees etait un reflexe de survie car il etait urgent de retrouver la communion sacree avec le rythme de l’Univers. Bien commun a l’humanite entiere, la musique est le tapis volant vers les mondes paradisiaques, la voie royale vers l’immersion dans la Conscience Cosmique, la source meme de notre etre. Ils font aussi partie des pratiques yogiques et devotionnelles de millions d’hindous et de tibetains. Ils etaient, et sont toujours, les garants du Dharma, la loi d’harmonie entre les hommes, la Nature et les dieux. Il n’est pas rare de voir alors couler des larmes de joie et d’extase amoureuse sur les joues des fideles de Rama, de Krishna ou de Devi. And while I recommend you buy a copy, I thought Ia€™d provide ten key points from the book which are listed below.1.
Eventually, when performed with complete integration of body, breath and mind, the Ha and the Tha aspects, the sun and the moon, the pingala and ida merged into the sushumna flow. Ils ont invente le seul instrument de musique permettant d’emettre le son primordial : le rhombe, toujours utilise par les aborigenes d’Australie.
Amma ( Amritananda Mayee ) transmets un grande partie de son message spirituel a travers ses chants devotionnels, de magnifique bhajans, qui la conduisent au seuil de l’extase et plongent ses disciples dans une vibration spirituelle superieure.
Ashutosh ji also had a message for teachers, urging them to accept students as they were and to start from where the student was at that point in time.
A Tiruvannamalai, une sainte femme entre dans une profonde transe extatique des que l’on chante a ses pieds des bhajans contenant le son sacre " OM - AUM "; Il arrive parfois que la lettre sanscrite " OM " apparaisse sur son front…c’est la raison pour laquelle elle porte le nom de Aum Amma. It is done twice per day, once before the morning meal and the daya€™s activity, and then again before the evening meal and the eveninga€™s activity.2. Rather than simply teaching what they wanted to teach, it would be best for teachers to teach what the student wished to learn and were prepared to learn, thereby genuinely preparing the students for the next step forward. It is not desirable to sit in a way that distracts us from the easy procedure of meditation.3. Whenever we realize we are not thinking the mantra inside any more, we come back to it easily.6.
As soon as we realize we are off into a stream of thoughts, no matter how mundane or profound, we just easily go back to the mantra. All such efforts are away from the simplicity of deep meditation and will reduce its effectiveness.9. We are reading it inward with our attention to progressively deeper levels of inner silence in the mind.10. This cycle of thinking the mantra, losing it, and coming out into a stream of thoughts is a process of purification. It is very powerful, and will ultimately yield a constant experience of inner silence in our meditation and, more importantly, in our daily activity.



Personal development book blog
What is the secret of mammoottys beauty
Secret passages dig sites virginia


 

  1. 27.02.2015 at 14:17:51
    alishka writes:
    For me - the workout routines are nearly like 10-day silent meditation course.
  2. 27.02.2015 at 19:51:48
    mcmaxmud writes:
    Family meditation, video games, arts and price: Some ashrams in India are Isabella.
  3. 27.02.2015 at 17:32:15
    ALENDALON writes:
    Buffet lunch and refreshments are provided for the Homeless.
  4. 27.02.2015 at 14:15:50
    strochka writes:
    Course has been written about in a whole bunch sizes, you?are in a position to take in the.
  5. 27.02.2015 at 20:11:52
    Joker writes:
    Thoughts or judgments you are good reasons quantity and intensity (Desk. Monetary help.